jeudi 15 septembre 2016

AU REVOIR !

DES DEMAIN MATIN NOUS REPARTONS A LA "REMARTINIERE" JUSQU'AU 7 OCTOBRE (NORMALEMENT) !
CE N'EST PAS PARCE QUE JE NE SUIS PAS BIEN AVEC VOUS, MAIS LA BAS, TANT QU'IL FAIT, A PEU PRES BEAU, NOUS EN PROFITONS !
DE PLUS, IL Y A QUELQUES TRAVAUX A ACHEVER ET SURTOUT IL Y A "JOLIE MAMAN" QUE NOUS DEVONS DORLOTER, D'AUTANT PLUS QU'ELLE VA SE FAIRE OPÉRER DE LA CATARACTE !

GROS BISOUS AUX FEMMES ET SOLIDES POIGNÉES DE MAIN AUX HOMMES !

ESCROQUERIE ?........POUR MOI OUI !




     S'il vous arrive d'acheter des produit d'hygiène et de toilette dans un hypermarché, faites bien attention aux étiquettes à cristaux liquides
En effet, normalement elles indiquent, en gros et en haut,  le prix du flacon que vous allez acheter. Plus bas, en petit, normalement le prix du litre, et c'est là qu'est l'os, hélas !
 

Le flacon N°1 de 400ml coûte 5,70€ et le produit est à 14,29€ du litre, là c'est clair, le flacon N°2 fait 250ml coûte 5,14€ et, au litre, il coûte réellement 20,56€. Pourtant en passant (trop) vite nous croyons qu'il est  2,78 fois moins cher (au litre), alors qu'il est 1,44 fois plus cher !.....Vous avez pigé ?.......Et pourtant ces flacons sont cote à cote dans les rayons !

Là, ce produit coûte 7,81€ du litre Etc. Etc.

Les étiquettes NORMALES existent encore, mais à coté commence à apparaître des étiques "Pièges à Cons". Si le prix est bien écrit en haut comme d'habitude, en bas à la place du prix du litre vous allez trouver le prix en euros de l'UVC  qui est exactement le même prix que celui du flacon juste au-dessus
Et pour cause, c'est le prix de l'Unité de Vente Commerciale.
Les couillons que ne lisent pas tout, tombent dans le panneau et achètent des flacons 2 à 4 fois plus cher. Bien sûr, il a fallu que je me fasse avoir pour découvrir le "pot aux roses".
 J'ai prévenu la DGCCRF, mais la réponse tarde à venir. Suffirait-il qu'industriels et grandes surfaces fassent front pour convaincre les autorités de leur "honnêteté" ?......Oups !
Est-ce légale de faire cela ? Qui sont les responsables les industriels ou les grandes surfaces ?


dimanche 11 septembre 2016

Je viens de passer une heure à mettre un article et des photos et, après constat, il ne reste plus rien de ce que j'ai fait !
Soit que les vacances ne me vont pas ou soit que Blog Spot déconne !

Je referme tout et on verra demain matin !

Je garde cet article pour les commentaires

LA VERITE SUR LE NIL


LE NIL

Le Nil est un fleuve d'Afrique. Avec une longueur de 6.853 km, c'est, indiscutablement, le plus long fleuve du monde. Il est, principalement, appelé Nil Blanc pour le différencier de sont principal affluent le Nil Bleu. Sont débit est cependant assez faible, avec ses 2.830 m²/s de moyenne, comparativement aux autres géants de la Terre comme l'Amazone ou le Congo.

Nous pouvons voir ci-dessus le Nil sur toute sa longueur.

A sa source, près de Rutuna : Point rouge (au Burundi) à proximité du Lac Tanganyika, il portera le nom de Nil Kagera (sauf sur le territoire burundais)... 
 


...jusqu'à son entrée dans le Lac Victoria (coté Ouest) dont il est sa principale alimentation (of course).


Nil Kagera.

En sortant au Nord du Lac Victoria, il porte le nom de Nil Victoria et ce fut longtemps la source officielle du Nil (selon l'Ouganda), ce qui faisait du Nil un fleuve de 5.000 km environ.

Dans sa route vers le Nord, il traverse le Lac Kyoga...

Lac Kyoga.

 et pénètre dans le Lac Albert (Principale alimentation) pour en sortir presque immédiatement vers le Nord, il a d'ailleurs été nommé (par le passé) Nil Albert jusqu'à Khartoum.
Lac Albert.

Il parcours presque 3.000 km pour rejoindre Khartoum (Soudan) où il reçoit, en rive droite, son principal affluent le Nil Bleu.






Pour le reste du cours jusqu'à la Méditerranée, le monde entier connais son cheminement.

Tout çà pour dire que le Nil est comme çà et pas autrement et il ne fait pas 7.000 km de long comme certains le disent !

C'est assurément le plus mythique des fleuves du monde avec ses différents noms et ses civilisations restées indépendantes pendant des siècles, voir des millénaires.