mercredi 30 novembre 2016

IMMORAL ?



LA RIVIERE MIRACULEUSE ?
 
         Dans un bar à Kinshasa, un bruit court que l'eau d'une rivière blanchirait instantanément la peau noire des africains. Fêtnat interpelle Julien DUPONT qui aurait eu recours à ce miracle :
- C'est vrai que tu étais noir avant et que cela ait marché pour toi !
- C'est exact , mais il y a un problème, il faut obligatoirement traverser la rivière à la nage...
- Pas de problème, je suis un très bon nageur !
- ...Attends ! Attends ! La rivière est pleine de crocodiles !
- Bon ! Cà fait rien, puisque tu as réussi, pourquoi pas moi !.........Dis moi, où se trouve cette rivière ?
         Après avoir fait une carte schématique , Julien la confie à Fêtnat qui prend aussitôt le chemin pour la rivière accompagné de son grand copain Sidney, tout aussi  intéressé.
 
         Nos deux compères sont devant la rivière miraculeuse. Fêtnat plonge aussitôt dans un endroit libre de crocodile et atteint l'autre berge assez rapidement.  Regardant ses mains et son corps devenus tout blanc, il cri de joie.
         Sidney constate immédiatement le miracle sur son ami et il  entend les cris de bonheur de Fêtnat. Ni une ni deux, il plonge à son tour. Mais là, un petit crocodile attrape sa jambe et le retient à deux brasses des gros sauriens.
- Au secours Fêtnat ! Viens m'aider vite avant que les crocodiles ne me dévorent !
- Eh !... Oh ! Tu ne crois quand même pas que je vais aider un sale nègre à sauver sa peau !......Non mais !

Immoralité : Attention ! Presque tous ceux qui s'aventurent dans la politique n'ont aucun scrupule à renier leur morale passée, ni même leurs amis !

Comment suivre le bon ?.....A vous de plonger dans leur passé et d'en ressortir (si possible) tous leurs mensonges et toutes leur trahisons !

dimanche 27 novembre 2016

RÊVE EROTIQUE




N'oubliez pas de passer chez Ymer TNEGER, il y a toujours des poèmes (plus de 50) et surtout, donnez votre avis, çà lui évitera de refaire des éventuelles bêtises !

samedi 26 novembre 2016

LE TAMBORA



Encore ma passion des volcans !
Le volcan TAMBORA est un stratovolcan situé dans l'île de Sumbawa, en Indonésie. Le diamètre du volcan au niveau de la mer est d'environ 60 km. Avant l'éruption de 1815, le volcan semblait avoir eu une hauteur de 4.000 m.  L'éruption du 10 avril 1815 a formé une caldeira de près de 6 km de diamètre  et  1.110 m de profondeur tandis que la montagne aurait perdu 1.400 m de hauteur.
 
Cette éruption  de  1815 est à l'origine d'une année sans été, elle tua environ 92 000 personnes. Elle est considérée comme l'une des éruptions les plus violentes des temps historiques, aux côtés de celle du volcan Taupo, situé en Nouvelle-Zélande, en 230, et celle du Santorin, situé en Grèce, en 1610 avant Jésus-Christ.

            Le 10 avril. Vers 10 heures du matin, une colonne éruptive de 44 km de haut monta dans le ciel, mais l'éruption dura seulement trois heures. Vers 19 heures, l'activité du volcan augmenta, suivie une heure plus tard d'une pluie de ponce sur le village de Sanggar, 30 km à l'est. Le volcan à ce moment était alors surmonté d'après les témoins de trois « colonnes de flammes », en fait trois colonnes éruptives. La chute de pierres ponces dura jusqu'à 22 heures, lorsque le village de Sanggar fut ravagé par une onde de choc. Vers ce moment, toujours d'après les témoins, les trois colonnes fusionnèrent et la montagne ne fut plus qu'une masse de « feu liquide ». Cela correspond à l'élargissement du conduit d'émission dû au débit éruptif important et aux premiers stades de la formation de la caldeira. En conséquence, la colonne éruptive s'engorgea en matières et finit par s'effondrer, créant plusieurs coulées pyroclastiques de gaz surchauffés, de cendres et de pierres ponces qui donnèrent lieu à des dépôts d'ignimbrite. On en a compté sept qui se sont étalées radialement autour du volcan et ont pénétré dans la mer jusqu'à 40 km de distance du sommet du volcan. Ces coulées pyroclastiques lancées dans la mer y ont généré des explosions secondaires, augmentant le volume de cendres dispersés dans l'atmosphère jusqu'à représenter la principale source de cendres volcaniques de l'éruption. Le 12 avril, alors que l'éruption continuait, l'ombrelle éruptive s'était étendue au point qu'à 900 km de là, à Java alors que retentissaient au loin les explosions, les premières lueurs du jour n'apparurent qu'à 10 heures et que ce n'est qu'à 11 heures que les oiseaux se mirent à chanter. L'éruption ne cessa que le 15 avril, et le 17 avril seulement les chutes de cendres cessèrent après s'être étendues jusqu'à 1.300 km de distance, en laissant un paysage dévasté sur la péninsule de Sanggar [Wikipedia].

Cette éruption eut une puissance estimée à huit fois celle de l'éruption du Vésuve, plus de dix mille fois les bombes nucléaires d'Hiroshima et de Nagasaki réunies. Ces explosions ont été entendues à plus de 1.400 km de distance.
Des raz de marée s'abattirent sur les îles  à plusieurs centaines de kilomètres de distance. L'activité volcanique tua directement 11 000 personnes. À ces victimes s'ajoutèrent celles des tsunamis, de la famine et des épidémies qui sévirent sur Sumbawa et Lombok et qui tuèrent 49 000 personnes. Au total, l'éruption semble avoir tué près de 100.000  personnes.

Une année sans été :

En 1816, des perturbations sévères du climat détruisirent les récoltes en Europe du Nord, dans l'Est du Canada et dans le nord-est des États-Unis. L'historien John D. Post y voit "la dernière grande crise de subsistance dans le monde occidental ". Tout laisse à penser  qu'elle ait été provoquée par un "hiver volcanique", celui de l'éruption du TAMBORA (principalement).
 
 
        Aujourd'hui, les recherches effectuées sur cette éruption sont de grande importance, parce qu'elles aident à distinguer les changements climatiques naturels de ceux créés par l'Homme. De nombreux témoignages des changements climatiques ont été fait par différentes personnes. Michael Chenoweth a étudié les journaux de bord de la marine britannique de l'époque, et ceux du capitaine du navire "L'inconstant" qui a fait des relevés très précis. Le président américain Thomas Jefferson a observé de façon précise tous ces changements climatiques.
         Une production vidéo de Tetra Media en partenariat avec Cicada Films (France 2), "Un été sans soleil", a été réalisée sur ce sujet. Il fut notamment diffusé sur Arte le 4 novembre 2006 à 20 h 40.
         Gillen Wood, sur ce sujet, a publié "The Eruption that changed the world" en 2014. En français: L'Année sans été. Tambora, 1816, Le volcan qui a changé le cours de l'histoire, traduit par Philippe Pignarre, Paris, La Découverte, 2016.


Beaucoup de témoignages et d'écrits sur cette cataclysmique éruption nous ont permis d'étudier ce phénomène et ses conséquences.

*********************************************

Les géo-archéologues ont pu mettre en évidence l'éruption du TOBA (Sumatra) en -75.000 ans, un monstre beaucoup terrifiant que le TAMBORA, voyez plutôt ce schéma comparatif :
 
Oups !
Et encore il y a eu pire !

jeudi 17 novembre 2016

POUR INFO !



JE  SUIS  PRESQUE  PARTI
Je suis touché que vous vous tracassiez de ma santé, mais ce ne sont que des petits problèmes que les jeunes ne peuvent pas connaître :
Gros bisous, je suis de retour les 27 au soir, et pour cause !
Rémy.

mercredi 16 novembre 2016

AU REVOIR !



NOUS REPARTONS A LA REMARTINIERE POUR UN PEU PLUS DE 15 JOURS ! ......Euh ! Non ! Je reviens le27 !
GROS BISOUS !
RÉMY & MARTINE

PS : Faites un petit tour chez Ymer TNEGER !